32ème édition...

1ère étape de l'Ain Bugey Valromey Tour 2019

Jeudi 11 Juillet 2019 - Serrières-de-Briord / Blyes - 119 km
 


Profil et analyse du tracé

La 32° édition de l’AIN BUGEY VALROMEY TOUR sera complètement atypique.
En effet les deux premières étapes seront , pour des juniors ,relativement longues . Je rappelle pour les non initiés, que la distance maxi d’une course en ligne est de 130 Km. Mais la moyenne journalière d’une étape ne doit pas être supérieure à 100 Km . Alors du fait que la 3° étape du samedi 13 est un contre la montre de 9,9 Km ,cela nous a permis de rallonger les étapes 1 et 2 ,pour arriver à une moyenne journalière de 90,8 Km.
Nous aurons donc une première étape longue de 119 Km, sur un parcours relativement plat . Une première bosse de 3° catégorie sera franchie au PK 20. Les sprinters, pour le maillot rouge Caisse d’Epargne ,devront être aux avants postes ,afin de disputer le 1° SPRINT à Serrières de Briord au PK 29,3, (sur cette étape le 1er et le 3ième SPRINTS seront disputés à Serrières). Mais cette première bosse du Calvaire de Milieu au Km 20 ne devrait pas poser de problèmes, le faible pourcentage, va permettre aux rouleurs de monter sur un grand développement .Néanmoins pour disputer le deuxième SPRINT de Montalieu au PK 57,5 il faudra après 20 Km de plat, franchir le 2° GPM au PK 49,5 . Les premiers 500 m de ce GPM, avec un pourcentage à 17 % va mettre les sprinters en difficultés, où ils devront être toujours présents sur 20 Km de plat , pour le 3° SPRINT de Serrières PK 67. Après cet affrontement sportif il faudra monter la côte 440 et redescendre sur Lagnieu, avec un regroupement possible pour les attardés. Il sera très important de ne pas louper le « bon wagon »,le piège viendra de là ! Les routiers sprinters vont mettre la pression aux grimpeurs (si ils savent s’organiser) pour parcourir les 38 Km restants sur une ROUTE TRES PLATE avant de rejoindre l’arrivée. Des grands bouts droits, propices aux bordures, avec trois tours d’un circuit final,vont permettre l’arrivée d’un sprint massif.
MAUVAIS TEMPS POUR LES GRIMPEURS !!!

Carloz DACRUZ et Bernard GAMBADE